L'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP)

Dernières nouvelles

Pour diffusion immédiate

Le 7 mars 2013

Appel à l'action des organismes canadiens des droits de la personne

Toronto - En vue de la Journée internationale de la femme célébrée le 8 mars, Barbara Hall, présidente de l'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP), a annoncé, aujourd'hui, que l'Association lançait une motion à l'attention du gouvernement du Canada.

La motion , adoptée à l'unanimité par les membres de l'ACCCDP, appelle instamment le gouvernement à collaborer avec les organismes des peuples autochtones en vue d'élaborer et de mettre en œuvre un plan d'action national. Le plan attirerait l'attention sur la nécessité de cerner les causes sous-jacentes de la violence contre les femmes et les filles autochtones et de prévenir cette violence, ainsi que la pauvreté et la discrimination systémique. La motion demande aussi au gouvernement de mettre sur pied une commission d'enquête indépendante et inclusive sur les femmes et filles autochtones disparues au Canada.

« Nous entendons presque chaque jour que les femmes et les filles autochtones continuent de subir des actes continus et disproportionnés de violence, a fait observer la présidente Barbara Hall. Je suis contente que la Commission ontarienne des droits de la personne, en tant que membre de l'ACCCDP, souscrive pleinement à la position bien affirmée de l'ACCCDP faisant pression sur le gouvernement fédéral pour mettre un terme à cette situation très perturbante. »

Selon Statistique Canada, les femmes autochtones au Canada ont sept fois plus de risques d'étre assassinées que les femmes non autochtones. L'Association des femmes autochtones du Canada signale que, ces 30 dernières années, un nombre alarmant de femmes et filles autochtones ont été portées disparues ou ont été retrouvées assassinées dans des communautés à travers le Canada. La plupart de ces cas n'ont jamais été élucidés.

L'ACCCDP a été créée en 1972 comme organisation qui chapeaute les commissions fédérale, provinciales et territoriales des droits de la personne. Les commissions sont des organismes réglementaires autonomes, chargés d'appliquer la législation dans le domaine des droits de la personne par l'éducation publique, la recherche, l'élaboration de politiques, les communications et des processus de plainte formels. Certaines commissions sont dotées de pouvoirs supplémentaires pour mener des enquêtes sur la discrimination systémique. Depuis sa création, l'ACCCDP ne cesse d'offrir aux membres des occasions d'échanger de l'information sur les lois relatives aux droits de la personne au Canada. L'ACCCDP entreprend également des projets d'éducation publique qui font la promotion des droits de la personne au Canada et à l'étranger.

Membres de l'ACCCDP :

Alberta Human Rights Commission

Commission canadienne des droits de la personne

Commission des droits de la personne du Manitoba

Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick

Newfoundland and Labrador Human Rights Commission

Commission des droits de la personne des TNO

Nova Scotia Human Rights Commission

Commission ontarienne des droits de la personne

Prince Edward Island Human Rights Commission

Québec – Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Saskatchewan Human Rights Commission

Yukon Human Rights Commission


Renseignements :

Pascale Demers

Agente des communications
Commission ontarienne des droits de la personne
416-314-3579

Retour

Avis de non-responsabilité
Les renseignements figurant sur le site Web de l’ACCCDP sont présentés en anglais et en français. Cependant, les liens fournis peuvent vous diriger vers des sites Web qui ne sont pas disponibles dans les deux langues officielles. Les liens vers des sites Web externes sont seulement fournis à titre d’information. L’ACCCDP n’est pas responsable de leur contenu. Si vous avez des observations ou questions par rapport à ces sites, veuillez vous adresser à l'organisme visé.