L'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP)

Dernières nouvelles

Motion de l'ACCCDP pour soutenir les appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada

Ottawa, le 15 décembre 2015 – L'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP) se réjouit de cette occasion de collaborer avec toutes les personnes impliquées dans la mise en œuvre des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Lors de sa plus récente réunion de mi-année, en novembre 2015, les membres de l'ACCCDP ont adopté à l'unanimité une motion appuyant le Rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

L'ACCCDP demande avec insistance à tous les secteurs de la société, y compris les gouvernements, les agences de services publics, les peuples autochtones, les citoyens, les éducateurs, les institutions religieuses, les médias et le secteur privé, de collaborer à faire avancer la réconciliation dans un vaste éventail de domaines, du bien-être des enfants à la santé et à la justice. Plus précisément, l'ACCCDP s'engage à faire activement avancer et à faire la promotion des appels à l'action liés directement ou indirectement aux travaux des commissions des droits de la personne.

Si vous avez des questions ou si vous désirez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec l'Initiative nationale autochtone de la Commission canadienne des droits de la personne par courriel à l'adresse nai-ina@chrc-ccdp.gc.ca.


Préambule :

La réconciliation est l'un des objectifs sous-jacents de la Déclaration des droits des peuples autochtones de l'ONU (la Déclaration de l'ONU), à titre d'idéal à atteindre dans un esprit de partenariat et de respect mutuel.

Le 2 juin 2015, la Commission de vérité et réconciliation du Canada (la CVR) a publié son sommaire du rapport final, intitulé : « Honorer la vérité, réconcilier pour l'avenir ».

Ce sommaire contient 94 appels à l'action émis dans un vaste éventail de domaines, du bien-être des enfants à la santé et à la justice, qui visent tous les secteurs de la société incluant les gouvernements, les agences de services publics, les peuples autochtones, les citoyens, les éducateurs, les institutions religieuses, les médias et le secteur privé.

Plusieurs de ces appels à l'action (15 au total) font référence à la mise en œuvre de la Déclaration de l'ONU ou aux domaines de travail des membres de l'ACCCDP. Cela comprend les motions que l'ACCCDP a adoptées sur la mise en œuvre de la Déclaration de l'ONU, sur les femmes et filles autochtones disparues ou assassinées, sur l'éducation au sujet du système des pensionnats indiens et sur les mesures de redressement pour tous les étudiants autochtones des pensionnats et externats indiens. De nombreux appels à l'action sont liés à la promotion de la sensibilisation, par l'éducation, aux droits des peuples autochtones, comme moyen de réconciliation.


Motion :

L'ACCCDP soutient le Rapport final de la Commission vérité et réconciliation du Canada intitulé « Honorer la vérité, réconcilier pour l'avenir » et saisit cette occasion pour collaborer avec tous ceux qui sont impliqués dans la mise en œuvre des appels à l'action.

Plus précisément, l'ACCCDP s'engage à faire activement avancer et à faire la promotion des appels à l'action liés directement ou indirectement aux travaux des commissions des droits de la personne, y compris les appels à l'action visant la formation en droits de la personne fondée sur les compétences pour des professions en particulier (24, 27, 28, 57, 92), la mise en place d'un conseil national sur la réconciliation (53, 55, 56), la reconnaissance des systèmes de justice autochtones (42) et les appels liés aux motions antérieures de l'ACCCP mentionnées ci-dessus (42, 41, 29, 62, 63, 64).

Retour

Avis de non-responsabilité
Les renseignements figurant sur le site Web de l’ACCCDP sont présentés en anglais et en français. Cependant, les liens fournis peuvent vous diriger vers des sites Web qui ne sont pas disponibles dans les deux langues officielles. Les liens vers des sites Web externes sont seulement fournis à titre d’information. L’ACCCDP n’est pas responsable de leur contenu. Si vous avez des observations ou questions par rapport à ces sites, veuillez vous adresser à l'organisme visé.